Comment bien choisir une échelle télescopique ?

L’échelle télescopique fait partie des outils courants, pourtant on ne porte pas assez attention à ce qui est plus qu’un accessoire, mais un élément de sécurité.

Que vous ayez à accrocher un tableau en hauteur, repeindre votre plafond, couper les branches de vos arbres, nettoyer votre gouttière, reposer une tuile cassée ou tout autre activité nécessitant de vous élever un tant soit peu du sol, vous allez avoir besoin d’une échelle. Pendant des siècles, il n’y avait qu’un type unique d’échelle, qui quel que soit la matière, était encombrante et lourde. Puis sont arrivées les échelles coulissantes et plus récemment les échelles télescopiques, qui ont véritablement révolutionné le marché.

Qu’est-ce qu’une échelle télescopique ?

Les échelles télescopiques ont tous les avantages d’une échelle normale sans en avoir les inconvénients. D’abord réservées aux professionnels, surtout en raison de leur prix plutôt élevé quand elles sont apparues, elles se sont vite démocratisées tant elles sont pratiques.

Une échelle télescopique est donc une échelle dont les différents éléments coulissent les uns dans les autres et s’emboîtent parfaitement afin de réduire son encombrement au maximum. Une échelle dont la hauteur maximum est de 3 mètres, par exemple, ne mesurera donc plus que 90 cm de haut une fois repliée, réduisant ainsi son encombrement de plus de deux tiers.

Par ailleurs, elles sont toutes fabriquée en aluminium, ce qui leur permet de garder un poids raisonnable qui va varier de 6 à 18 kilogrammes selon leur dimension finale et les options qu’elles proposent.

Enfin, vous pouvez trouver maintenant une grande variété d’échelles qui vont aller de la simple échelle droite à l’échafaudage, en passant par l’escabeau.

À quoi sert une échelle télescopique ?

Peut-être êtes-vous déjà propriétaire d’une échelle et vous vous demandez quels peuvent bien être les avantages d’une échelle télescopique. La réponse est simple, tout ce que fait une échelle normale, une télescopique peut le faire aussi bien, voire mieux, mais elle peut faire bien plus.

Tout d’abord, grâce à son très faible encombrement une fois repliée, on peut réellement l’emporter partout. Elle tient dans n’importe quel coffre de voiture, elle se déplace d’une main et passe dans tous les escaliers sans avoir peur de cogner et d’abîmer les murs. On peut la ranger facilement dans un placard, derrière une porte ou même l’accrocher au mur. La plupart d’entre elles permettent une ouverte et une utilisation partielle, vous ne possédez ainsi pas seulement une échelle de plusieurs mètres, mais une multitude d’échelles de différentes tailles.

En outre, certaines d’entre elles sont fournies avec plusieurs accessoires leur permettant de remplir différents rôles, se plient en deux pour former un escabeau, en 3 pour servir d’échafaudage, voire, se coupler avec une autre pour multiplier les utilisations possibles. En d’autres termes, essayer une échelle télescopique, c’est l’adopter.

Bien utiliser une échelle télescopique.

Bien évidemment, travailler en hauteur nécessite un certain nombre de précautions, que ce soit avec une échelle normale ou pas.

Tout d’abord, s’assurer que le sol est régulier, plat et sec. Ensuite, il faut veiller à ce que l’angle formé avec le sol soit optimal afin d’éviter au maximum les risques de glissements. Il est préférable d’utiliser des chaussures antidérapantes, voire des gants.

Ensuite, on ne monte jamais sur les 3 derniers échelons d’une échelle afin de garder de quoi se raccrocher en cas d’instabilité et de ne pas exercer trop de force sur le haut de celle-ci. De même, essayez de n’être jamais seul afin d’avoir quelqu’un qui vous assure au sol.

Par ailleurs, veillez à bien suivre les instructions de montage et démontage, afin que tous les échelons soient bien bloqués avant que vous ne montiez sur l’échelle et de ne pas vous pincer les doigts quand vous la repliez.

Enfin il faut toujours privilégier du matériel aux normes européennes CE et françaises (NF).

Quel avantage par rapport à une échelle double ?

Avant les échelles télescopiques, quand on voulait une échelle de grande hauteur, l’alternative était l’échelle double (voire triple). Celle-ci se compose en fait de plusieurs échelles coulissantes l’une sur l’autre et permettant de doubler la longueur initiale de l’échelle principale. Si ces échelles sont pratiques, elles prennent tout de même beaucoup plus de place qu’une télescopique, sont plus lourdes, beaucoup moins maniables et bien plus encombrantes.

En revanche, s’agissant d’un matériel souvent professionnel, elles sont en général plus solides et supportent un poids plus grand, ce qui est pratique si vous devez par exemple monter une charge importante.

Comment bien choisir son échelle télescopique ?

Au moment de faire votre choix, il faut d’abord que vous cerniez correctement vos besoins, présents et futurs. Il est évident que si vous vivez en appartement, vos besoins seront différents que si vous avez une maison à la campagne. De même, si votre utilisation n’est qu’occasionnel, vos demandes seront moins exigeantes que si vous utilisez votre matériel quotidiennement.

Donc, dimensions, poids, options, sécurité sont autant de critères important à prendre en compte et à évaluer avant votre achat, sans parler, évidemment, du prix final de votre équipement.

Quelle dimension est la meilleure ?

Les échelles télescopiques existent sous un grand nombre de dimensions différentes, les plus petites faisant 2 mètres et les plus grandes montent jusqu’à 8 voire 10 mètres.

Il n’y a pas de meilleure dimension à proprement dit, mais il y a une dimension adaptée à vos besoins. Il est clair que si vous envisagez de n’utiliser votre échelle que pour atteindre un plafond à 2 mètres 40, il sera inutile de prendre une échelle surdimensionnée. À l’inverse, si vous devez monter sur le toit de votre maison, il serait dommage qu’il vous ne vous manque que quelques dizaines de centimètres pour atteindre votre but.

Par ailleurs, si vous devez faire des travaux de longue durée, il sera plus confortable et sécurisant d’opter pour une échelle qui peut se transformer en escabeau, voire même en échafaudage. Ces options vous permettent une plus grande stabilité et un meilleur confort d’utilisation appréciables.

Enfin, il faut prendre en compte le poids du produit. Une échelle plus courte sera, de fait, plus légère et donc plus facilement transportable, ce qui est pratique si vous devez la déplacer plus fréquemment.

Quelles fonctions choisir ?

Comme nous l’avons vu précédemment, certaines échelles possèdent différentes options fort pratiques. Il existe aussi des accessoires vendus séparément qui pourront vous assister selon les travaux que vous devrez réaliser.

Comme vu plus haut, l’une des fonctions les plus utiles et sécurisante est celle de pouvoir transformer votre échelle en escabeau. Malheureusement, c’est aussi sans doute l’une des plus onéreuse. En revanche vous multipliez les utilisations possibles. Certaines permettent même de se plier en 3, formant ainsi une large plateforme qui une fois recouverte de plaques métalliques vous permettra de travailler confortablement.

Si votre sol est très irrégulier ou si vous voulez utilisez votre échelle dans des escaliers, des pieds réglables vous seront d’une grande utilité. Ceux-ci vous permettent en effet d’avoir une différence de hauteur qui les rendent opérant en toutes circonstances.

Si vous travaillez en extérieur, ou sur des murets, par exemple, des crochets qui peuvent s’arrimer sur la surface sur laquelle repose l’échelle vous donneront une sécurité supplémentaire et empêchera votre échelle de bouger intempestivement.

Pour plus de sécurité, vous pouvez aussi opter pour des stabilisateurs. Ceux-ci sont des barres latérales, deux en règle générale, munies d’un patin antidérapant et qui s’attache directement à l’échelle et lui offrent deux points d’appui supplémentaires.

La plateforme ou la nacelle, adaptables sur les escabeaux, sécurisera vos interventions en vous offrant une surface plane ceinte d’une barrière vous permettant d’évoluer et de travailler sans vous soucier de perdre l’équilibre.

Enfin, vous pourrez également bénéficier dans certains cas d’une housse de transport, de patins de rechange voire de gants de travail offerts.

Quel poids supporte une échelle télescopique ?

En règle générale, les échelles télescopiques supportent un poids moyen de 150 kilos. Ce poids peut paraître suffisant pour un français moyen, mais n’oubliez pas que vous vous en servirez peut-être pour monter des charges lourdes, auquel cas votre propre poids s’ajoutera à l’objet en question.

Ceci dit, cette charge maximum de 150 kilos sera largement suffisante dans la majorité des cas, mais si vous deviez avoir besoin de transporter plus, il vous faudra alors opter pour du matériel plus rigide et solide, mais forcément plus onéreux.

Quels gestes de sécurité adopter avec une échelle télescopique ?

Une échelle télescopique, de base, a les mêmes avantages et inconvénients qu’une échelle une fois dépliée. C’est à dire que vous devez veillez à l’installer correctement, sur un sol sec et régulier, appuyée sur une surface solide et plane, de préférence en étant accompagnée d’une personne supplémentaire et en ayant déployé tous les accessoires de sécurité dont est éventuellement équipée votre matériel.

Par ailleurs, la spécificité d’une échelle télescopique entraîne une vigilance particulière sur son système de développement et de rangement.

Quand vous déployez votre échelle, il est impératif de bien valider que soient enclenchés les systèmes de verrouillage de chaque échelon avant de monter dessus. Au cas où vous ne l’utilisez qu’en partie déployée, il faut toujours commencer par déplier les échelons du bas.

Lorsque vous repliez votre échelle, il faut surtout commencer par les échelons du haut et bien faire attention à vos doigts. Que ce soit par goupilles ou par bouton, le système de fermeture se trouve soit sur la partie latérale, soit sur la partie frontale des marches, mais quand on arrive à la fin, ce sont plusieurs kilos qui descendent d’un seul coup et qui pourraient vous blesser douloureusement.

Quelles sont les normes de sécurité ?

Quelle que soit le matériel que vous achetez, vous devez toujours veiller à ce qu’il réponde aux normes européennes (le célèbre CE) et/ou aux normes françaises (NF).  Ces normes vous assurent que votre achat a été testé et répond aux normes de sécurité obligatoire, et donc, que vous n’aurez pas de mauvaise surprise. Attention donc aux achats à bas coût qui pourraient ne pas répondre à ces obligations.

Quel prix coûte une échelle télescopique ?

Le prix de votre échelle télescopique dépend à la fois de la taille de votre échelle, de sa finition et des options dont elle sera équipée.

Vous pouvez donc trouver des échelles à partir d’une soixantaine d’euros, d’une dimension autour des 2 mètres cinquante de haut, pour une charge maximale de 150 euros et sans accessoire, jusqu’à plus de 800 euros pour une échelle pouvant monter jusqu’à 8 mètres, « heavy Duty », c’est à dire pouvant supporter jusqu’à 200 kilos, et étant livrée avec différents accessoires.

 

Pour conclure et résumer, l’échelle télescopique est réellement le type d’outil dont vous ne pourrez plus vous passer une fois que vous l’aurez essayé. Très pratique et beaucoup moins encombrante qu’une échelle classique, elle sera d’une grande utilité pour tous ceux qui ont un espace compté pour la ranger, que ce soit en appartement, mais aussi sur un bateau, en camping-car, ou même pour accéder à vos combles. Pour les artisans, une fois repliée, l’échelle rentrera facilement dans le coffre d’une voiture et vous permettra d’accéder dans n’importe quel endroit. Le fait de pouvoir la déplier seulement en partie, voire de la transformer en escabeau en fait un outil particulièrement versatile et sécurisant. Donc, même si votre utilisation n’est qu’occasionnelle, une échelle télescopique vous sera toujours très utiles et deviendra même vite indispensable.